Seniors : une population clé pour la consommation

Dans son panorama des tendances de consommation en Europe, l’Observatoire Cetelem 2016 souligne notamment une amélioration du moral des ménages et des intentions de consommation et d’épargne en nette hausse.

Senior-étude-lagencee3

Cette nouvelle mouture fait un gros plan sur les seniors, une génération aux revenus supérieurs à la moyenne, au comportement solidaire, et aux modes d’achat qui continuent de privilégier le magasin par rapport à Internet, considéré d’abord comme une source d’information.

Pouvoir d’achat : un ressenti stable voire négatif

Entre 2015 et 2016, les consommateurs européens estiment que leur pouvoir d’achat est resté stable pour 47 % d’entre eux, qu’il a baissé pour 37 % et qu’il a augmenté pour 16 % d’entre eux. Dans cet ensemble, les Français se distinguent par un ressenti très négatif, puisqu’ils estiment à 58 % que leur pouvoir d’achat a baissé, ce qui les place en tête des mécontents européens, seulement talonnés par les Portugais (57 %). « Il s’agit d’une expression paradoxale, puisque l’INSEE établit un pouvoir d’achat en légère hausse pour 2015, commente Flavien Neuvy. Ce ressenti pourrait être lié à l’augmentation des dépenses mensuelles contraintes – abonnements audiovisuels, téléphonie, mensualisation des impôts, mutuelles… – qui réduit mécaniquement le revenu disponible. »

Seniors : une génération solidaire

Après avoir décrit le contexte européen général, l’Obervatoire 2016 fait un gros plan sur le senior, en s’intéressant aux 50 – 75 ans. Une population déjà conséquente : dans les 13 pays étudiés, les tranches d’âge 50-59 ans et 60-74 ans représentent respectivement 59 millions de personnes (13,8 %), et 67 millions de personnes (15,7 %). Mais leur poids démographique va s’alourdir : de 38,5 % aujourd’hui, les plus de 50 ans passeront à 44,1 % de la population en 2030, et 45,9 % en 2050 (source Eurostat). L’une des caractéristiques majeures de cette génération est de cohabiter avec celle qui suit (les enfants), et avec celle qui précède (les parents). En effet, 79 % d’entre eux ont au moins un enfant, qui vit encore au foyer dans 32 % des cas.

Un attachement aux achats « classiques »

Le dernier grand volet de l’Observatoire, consacré aux modes de consommation des seniors, nous apprend qu’ils sont très connectés, puisqu’ils passent 13 h 15 par semaine sur Internet – soit 2 heures par jour – ce qui est plus que les moins de 35 ans (12 h 15). Ils regardent aussi plus la télévision (13 h 45 par semaine contre 9 h 15). Ils sont en revanche plus réticents vis à-vis de la consommation collaborative : 61 % en moyenne, dans les 13 pays, en ont une bonne opinion (76 % en France), contre 73 % du reste de la population (84 % en France).

En ce qui concerne leurs achats, les seniors plébiscitent Internet pour les loisirs (livres, disques, spectacles… 41 % de leurs achats) mais pour les autres produits, ce sont les magasins qui recueillent leurs suffrages. Pour ce qui est des meubles, ils achètent le plus souvent en grande surface spécialisée (53 %), en magasins de centre-ville (26 %), et dans les centres commerciaux (16 %). S’ils préfèrent le magasin à l’achat sur Internet, les seniors le justifient en premier lieu par le souhait de voir et de toucher le produit avant l’achat (65 %), et en second lieu par le plaisir de sortir et d’aller dans les magasins (41 %).

Quand on les interroge sur leurs critères d’achat privilégiés, les seniors mettent en avant le prix et la qualité (respectivement pour 82 % et 71 %, 5 points devant les non seniors), et montrent une sensibilité nettement supérieure à l’environnement, cité par 31 % d’entre eux, contre 21 % des non seniors (10 points devant). Ils sont en revanche beaucoup moins sensibles à l’apparence des produits (- 8 points), et aux avis des autres consommateurs (- 10 %).

Lire l’article complet ici.

Source le Courrier du Meuble et de l’habitat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.